Parole d’enseignant

 

Stéphanie Briet inaugure une série d’interviews destinées à connaître un peu mieux les enseignants de la SEP.

Steph à cheval.JPG

Voilà donc quelques précisions concernant son parcours, ses références équestres et ses valeurs.

 

Le Cheval à Bascule : peux-tu te présenter en quelques mots ?
Stéphanie Briet :
J’ai 42 ans et j’ai une fille de 9 ans, elle aussi passionnée d’équitation.

Peux-tu nous parler de ton parcours équestre ?
SB :
Monitrice à la SEP depuis 1999, j’ai tout d’abord travaillé au poney club, puis au secrétariat, pour ensuite être responsable d’un piquet de chevaux et de l’équipe compétition CCE (Concours complet) pendant une quinzaine d’années.
Depuis cette année, je suis responsable de l’équipe compétition Hunter.

Qu’est-ce qui t’a amenée à l’équitation ? Est-ce que tu es « tombée dedans » dès l’enfance ?
SB :
Oui, tombée dedans depuis mon plus jeune âge, au point de faire des balades à shetland alors que je ne n’avais pas la « marche avant » ! Rien ne m’y avait pourtant prédestinée puisque personne de ma famille n’avait jamais approché de cheval de toute sa vie.
Je me souviens que sur les fiches de début d’année que l’on devait remplir à l’école, à la question “quel métier souhaiteriez-vous faire plus tard ?” je répondais “Professeur d’équitation”.

 
Stéphanie (avec un couvre-chef très peu réglementaire)

Stéphanie (avec un couvre-chef très peu réglementaire)

 

Et de ta pratique de la compétition? Quelle discipline pratiques-tu ?
SB :
Depuis mes 11 ans, je me suis mise à pratiquer l’équitation en compétition dès que l’occasion se présentait. J’ai commencé par faire du CSO puis j’ai découvert la rigueur du dressage et du Hunter et enfin l’excitation du concours complet.

Tu aimerais ressembler à quel cavalier.ère ?
SB :
J’ai toujours admiré le « grand » cavalier de CSO Eric Navet pour sa fixité et son efficacité à cheval, Mark Todd pour ses nombreux résultats en CCE et Charlotte Dujardin pour son équitation tellement magnifique et efficace en dressage.

Quels grands chevaux t’ont marquée ?
SB :
Jappeloup (Pierre Durand), Milton (John Whitaker) et Gentleman Platiere (Eric Navet) pour le CSO.
Valegro (Charlotte Dujardin) pour le dressage.
Ourasi, trotter français disparu en 2013 à l’âge de 33 ans, quadruple vainqueur du Prix d’Amérique.

Gentleman Platiere et Eric Navet

Gentleman Platiere et Eric Navet

Quelle est la philosophie que tu as envie de mettre en place dans tes cours ?
SB :
Elle est basée sur le RESPECT du cheval, qui passe par le fait de prendre soin de sa monture avant, pendant et après les cours.

Un conseil pour nos cavaliers débutants ?
SB :
Il tient en trois mots : écouter (son enseignant), observer (les autres) et persévérer !

Et pour les plus confirmés ?
SB :
Se remettre en question, chercher, écouter/observer/respecter son cheval.

Pour finir, quelles sont les références culturelles liées aux chevaux que tu conseillerais ?
SB :
Tout d’abord des manuels devenus mythiques :

  • Manuels officiels de préparation aux examens fédéraux d’équitation
    - I Examens de Bronze
    - II Examens d’Argent
    (Editions Lavauzelle de 1988)

  • Manuel d’hippologie
    (Editions Lavauzelle)

 
Manuel%2BI.jpg
Manuel+II.jpg
 

Mais aussi un film : « L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux » de Robert Redford de 1998, avec Robert Redford et Scarlett Johansson.
Ce film m’a beaucoup touchée par son approche et ce qu’il montre du respect envers le cheval mais aussi pour la persévérance d’une mère à redonner à sa fille goût à la vie et à l’équitation, suite à l’accident au cours duquel elle a perdu sa jambe, sa meilleure amie, et «son cheval»…

 
Film.jpg